allergie au pollen

Allergies saisonnières: pourquoi faut-il travailler sur son stress ?

Les allergies saisonnières, aussi appelée rhume des foins, sont causées par l’exposition aux pollens. Le stress pourrait aggraver ses symptômes. En témoigne les nombreuses études parues à ce sujet. 

Entre la charge de travail qui s’accumule, l’épidémie de la Covid-19, l’annonce de la fermeture des écoles… Vous êtes stressée, fatiguée, lassée par les événements. Vous n’êtes pas la seule. Cette période est particulièrement difficile à surmonter nerveusement. Heureusement, avec les jours qui se rallongent et le soleil davantage présent, le printemps devrait vous permettre de retrouver un peu le moral. Cela ne doit, toutefois, pas vous empêcher de prendre votre santé en main. 

Cette période est propice aux allergies saisonnières et à ses multiples symptômes : nez qui coule, gorge qui gratte, yeux qui piquent… Et le stress est un facteur aggravant pour les personnes qui ont un terrain allergique. C’est, en tout cas, ce qui ressort d’une étude japonaise, publiée au mois de mars 2021, dans l’International Journal of Molecular Sciences. « Dans ma pratique quotidienne, je rencontre de nombreux patients allergiques qui disent que leurs symptômes se sont aggravés en raison du stress psychologique », indique Mika Yamanaka-Takaichi, chercheur de l’Université d’Osaka et auteur principal de l’étude. 

Quel lien entre le stress et les allergies saisonnières ?

Mais alors, comment expliquer ce phénomène ? Les scientifiques ont établi un lien entre l’hormone du stress, qui libère de la corticotrophine (CRH) et la prolifération des mastocytes (MC), agents impliqués dans le développement d’allergies dans la cavité nasale humaine.

 

Ce n’est pas la première fois que les chercheurs établissent un tel lien. En 2018, dans le cadre d’une étude, des participants ayant des antécédents d’allergies saisonnières et de fièvre des foins ont été confrontés à une situation particulièrement stressante. Pour faire la comparaison, ces mêmes personnes ont passé une journée dans des conditions neutres. Résultat : les réactions cutanées à des tests d’allergies étaient augmentées de 75% chez les participants modérément anxieux et de 100% chez les patients très anxieux dans les conditions stressantes. Pis, ces derniers étaient quatre fois plus susceptibles de développer une réaction amplifiée le lendemain du stress. 

Pourquoi faut-il apprendre à gérer ses émotions ?

L’allergie est une réaction excessive du système immunitaire lorsque l’organisme est en contact avec un allergène. Des facteurs internes et environnementaux favorisent ce dérèglement. La phytothérapie, l’aromathérapie, l’oligothérapie… Nombreuses sont les médecines douces à pouvoir soulager les symptômes allergiques. Mais la meilleure arme reste de s’attaquer à sa cause. A commencer par modifier son hygiène de vie en limitant, notamment, sa consommation d’aliments pro-inflammatoires comme le sucre et les glucides à index glycémiques élevés, les produits laitiers ou encore les féculents farineux. Il peut aussi être intéressant de réaliser un drainage du foie, organe indispensable à notre santé. La gestion du stress et des émotions sont également des pistes à explorer. 

calmer ses émotions

En bref

Apprenez à calmer le stress et l'anxiété dès maintenant !

Pour aller plus loin et améliorer votre santé globale, réservez un appel découverte gratuit et sans engagement.

 

Votre guide gratuit "Retrouvez la sérénité et la vitalité naturellement"